La guerre de mon arrière-grand-père : mai-juin 1916

Fin mai et début juin, le train-train continue…

Partout, la planète semble à feu et à sang, et aujourd’hui c’est pareil. Tout ça pour ça ?

livre-comptes-NR-1916-05-06Des événements importants en juin 1916 de par le monde, mais que je ne saurais ni résumer ni commenter. Le 13 juin de cette année-là, mon arrière-grand-père provençal a 35 ans. Je ne vais pas écrire qu’il les fête, puisque je suppose qu’en ce temps-là et dans ces milieux-là, on ne fêtait pas les anniversaires ?

Le lendemain, 14 juin 1916, instauration de l’heure d’été pour faire des économies d’énergie. L’heure d’hiver d’alors était l’heure solaire, ce qui fait que l’heure d’été de l’époque correspondait à l’heure d’hiver de maintenant. Quelle connerie, ce truc, franchement. Juste parce qu’on ne peut pas obliger les gens à se lever ou à aller travailler une heure plus tôt. Alors on leur fait croire qu’ils se lèvent toujours à la même heure et embauchent toujours aussi tard : qui accepterait de se lever à 4 h pour embaucher à 6 heure du matin ? Pourtant, concrètement, c’est bien ce que font tous ceux qui croient se lever à 6 h pour embaucher à 8 heures…

À noter que l’Allemagne, contre qui nous étions en guerre, avait instauré cette heure d’été dès le 30 avril, rapidement suivie par le Royaume-Uni le 21 mai. Rappelons aussi que nous vivons actuellement à l’heure allemande, instaurée pendant l’Occupation et acceptée honteusement par Vichy… C’est franchement n’importe quoi.

livre-comptes-NR-1916-06-07Revenons à 1916 et mon arrière-grand-père cheminot : nombreuses journées comme chauffeur pour ce mois de juin. Des journées de déchargement d’aggloméré. Je ne sais plus si j’avais trouvé de quoi il pouvait s’agir ?

La guerre de mon arrière-grand-père : avril-mai 1916

Avril 1916, le printemps, et toujours la guerre. Toujours les mêmes tâches : nettoyage, chauffeur, déchargement de combustible, quatre jours de repos et trois jours de congé.

livre-comptes-NR-1916-04-04Ailleurs, loin de la Provence paisible, Rodin fait don à l’État de l’ensemble de son oeuvre. On aurait aimé qu’il soit un peu moins salaud avec Camille Claudel… La Bulgarie adopte le calendrier grégorien. Les Norvégiennes obtiennent le droit de vote, que les Française ne conquerront que trente ans plus tard…

Un événement dont ma famille a peut-être, sans doute même, entendu parler ? Le 11 avril, c’est l’arrivée à Marseille, où elle reçoit un accueil triomphal, de la 1re brigade russe (2 régiments) partie de Moscou par le transsibérien le 13 février, via la Mandchourie, où elle a embarqué sur des navires français.

C’est aussi la création de la qualification de « mort pour la France », récompense morale visant à honorer le sacrifice des combattants morts en service commandé et des victimes civiles de la guerre. On y reviendra si je n’oublie pas entre temps : je n’ai pas l’impression que ça ait concerné les personnes mortes de la grippe espagnole en temps de guerre.

livre-comptes-NR-1916-04-05En mai, le train-train continue : combustible, chauffeur vers Gardanne, Aix, Marseille, Cavaillon, nettoyage…

Ailleurs, c’est la première collection de Coco Chanel qui lance le jersey. Et d’autres événements politiques dramatiques, divers et variés. La planète semble à feu et à sang, et aujourd’hui c’est pareil. Tout ça pour ça ?